Surveiller, enfermer, attacher : la dérive sécuritaire de la psychiatrie française.

https://www.franceinter.fr/emissions/comme-un-bruit-qui-court/comme-un-bruit-qui-court-02-fevrier-2019

Banalisation des pratiques de contention et d’isolement, augmentation constante des soins sans consentement, restrictions des libertés des patients, la dérive sécuritaire que traverse la psychiatrie française atteste de la crise sans précédent qui frappe l’institution.

Manifestation du 22 janvier 2019, pour un "Printemps de la Psychiatrie".
Manifestation du 22 janvier 2019, pour un « Printemps de la Psychiatrie ». © Radio France / Charlotte Perry
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire